Études et réalisations électroniques Développements logiciels


< Retour aux actualités

Nov. 19 - Insight fête l’anniversaire de son atterrissage sur Mars avec plus de 300 séismes enregistrés par SEIS

Instrument SEIS © CNES/MARTIN Emmanuelle, 2017

Le 26 novembre dernier, la mission Insight fêtait le premier anniversaire de l\'atterrissage de son module martien. Né de la coopération entre le CNES, la NASA et le DLR, son objectif principal est l\'étude de la structure interne de la planète rouge.

Premières mesures d’Insight et premières surprises

C'est au bout du 100ème jour que SEIS, le sismomètre développé par le CNES, enregistre une activité sismique là ou ses prédécesseurs avaient échoué. Le magnétomètre FLUXGATE relève quant à lui un champ martien de 2000 nanoteslas en surface, soit 10 fois supérieur aux prévisions des satellites. Toutes ces données ainsi que celles fournies par le capteur de flux de chaleur HP3 et la station météorologique APSS sont toujours à l'étude afin d'en apprendre plus sur la planète rouge.

 

La participation d’EREMS à l’électronique de pointe du sismomètre

EREMS avait pris part au développement d’une partie des électroniques du sismomètre SEIS. Plus précisément, ce sont les cartes de contre-réaction et celles liées à la gestion des pendules VBB qui ont occupé les équipes d’EREMS. La contrainte principale était d’acquérir les signaux du sismomètre avec un niveau de bruit électronique excessivement bas afin de relever les tremblements de terre les plus infimes.

Des données qui n’ont pas encore dévoilé tous leurs secrets

Ce n’est pas moins de 300 séismes qui ont été enregistrés par la sonde Insight depuis son activation sur le sol martien ; un fonctionnement exceptionnel qui étonne les chercheurs et qui contrebalance d’autant plus avec la série de disfonctionnements que traverse la sonde thermique HP3. Si la foreuse de l’instrument avait réussi à se décoincer d’une situation délicate en octobre dernier, peu de données ont été récoltées pour l’instant. En attendant de nouvelles données et leurs exploitations, le site de la NASA propose de patienter en découvrant quotidiennement la météo à la surface de Mars.